Effets du numérique sur la R&D agricole. Nouveaux modèles de service pour une nouvelle agriculture

Noémie BECHTET

Ecole doctorale

TESC

Financement

INRAE - Institut de convergence #Digitag

Date de début

Octobre 2019

Encadrant

  • Pierre Labarthe (UMR AGIR, INRAE Toulouse)

Résumé

L’objectif de la thèse est d’analyser l’effet de la digitalisation de l’agriculture sur le fonctionnement de la R&D du secteur. Plus précisément, il s’agit de comprendre comment le numérique transforme les organisations collectives dont les agriculteurs se sont dotés pour produire des connaissances sur les technologies qu’ils utilisent. L’hypothèse est que la digitalisation se traduit par la construction d’un marché des outils d’aide à la décision (OAD) ainsi que par de nouvelles alliances et concurrences dans la valorisation des données produites par, pour et avec les agriculteurs. Le développement des technologies numériques s’accompagne de l’arrivée de nouveau acteurs dans le paysage des services de conseil et de recherche appliquée (start-ups, multinationales…). Il est nécessaire d’analyser comment l’arrivée de ces acteurs transforme les modèles de production des services pour les agriculteurs, mais également les relations entre acteurs de la R&D ainsi que les institutions qui la régulent. Une attention particulière sera portée au développement des modèles agronomiques qui sous-tendent les outils d’aides à la décision. Quelles sont les sources de connaissances ? Qui investit dans la construction des modèles et leur validation ? Ces modèles sont-ils compatibles avec une écologisation des pratiques agricoles ? Finalement, la thèse permettra de comprendre comment le développement des offres numériques participe et s’inscrit (ou pas) dans la transition vers des agricultures plus durables.

Contact

noemie.bechtet (at) inrae.fr

Date de modification : 07 juin 2023 | Date de création : 07 février 2022 | Rédaction : LB